Assurance
Tout savoir sur la Caisse nationale d’Assurance maladie (CNAM)

Tout savoir sur la Caisse nationale d’Assurance maladie (CNAM)

La CNAM est généralement considérée comme l’organisme qui s’occupe de la branche maladie de la Sécurité sociale. Les points suivants vous permettent d’en savoir plus.

La Caisse nationale d’Assurance maladie

La CNAM est aussi connue sous l’appellation de Caisse nationale de l’assurance maladie des travailleurs salariés. En général, elle s’occupe des branches traitant des maladies et des accidents de travail ainsi que des maladies professionnelles. À souligner que les CPAM (Caisses primaires d’assurance maladie) et les CARSAT (Caisses d’assurance retraite de la santé au travail) sont des organismes rattachés à la branche santé de la sécurité sociale. Les premières sont mises en place pour les départements tandis que les secondes sont pour les régions. En outre, il faut noter qu’une partie des missions des CARSAT est assurée par les ARS (Agences régionales de santé).

Les missions de l’Assurance maladie

L’Assurance maladie assure plusieurs missions, dont les branches maladie et accidents de travail de la Sécurité sociale. Elle assure alors une action de prévention et d’information sanitaires sans oublier l’éducation. Elle intervient aussi auprès des personnes qui présentent des risques de précarité. Ainsi, l’Assurance maladie doit permettre de faciliter les soins des bénéficiaires. Elle assure également le bon maintien des personnes handicapées ou dépendantes à la maison. Les personnes âgées enregistrées au niveau de l’Ehpad sont aussi couvertes par l’assurance santé. Il suffit que la structure signe une convention en forfait partiel ou en forfait global.

Les régimes pris en compte par l’Assurance maladie

4 régimes peuvent être proposés par l’Assurance maladie. Ainsi, le premier est le régime général de l’Assurance maladie qui permet de financer les ¾ des dépenses en santé. Il y a ensuite le régime agricole géré par la MSA (Mutualité sociale agricole). Celui-ci prend uniquement en compte les salariés et les exploitants agricoles. Puis, le RSI (Régime social des indépendants) qui est proposé aux artisans ainsi qu’aux industriels, mais aussi aux commerçants et aux travailleurs libéraux. La dernière option combine les régimes spéciaux comme la SNCF et la RATP.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.